Connexion  \/ 


  • SEMAINE DE PREVENTION DES TCA

    Une série de vidéos pour mieux comprendre les troubles alimentaires

  • N'AYEZ PAS PEUR, À LA CLINIQUE ST-AMOUR

    Faire le «premier pas»... c'est un jeu d'enfant !

Twitter icon

Nos Tweets @cliniquestamour

Loading..

Blog - Clinique St-Amour

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Anorexie, boulimie, hyperphagie, ce que signifie pour moi la guérison...

Posté par le dans Clinique St-Amour
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 7051
  • 0 commentaires
  • Notifications
anorexie-guerison-nathalie-stamourAu cours des 20 dernières années, on m'a souvent demandé «Nathalie, crois-tu qu'on puisse guérir d'un trouble alimentaire?» Pour ceux et celles qui m'ont vue dans : Nathalie St-Amour prend un train pour la vie avec Josélito Michaud, vous devinez sans doute ma réponse, oui, assurément! Mais en fait, on m'a rarement demandé: «que signifie pour toi la guérison?» Pourtant, répondre à cette question m'apparait très important. On doit être sensible aux peurs associées à l'inconnu, comprendre la résistance au changement et parfois aussi pour certaines personnes la difficulté d'abandonner les bénéfices secondaires qui maintiennent un statu quo. Que signifie alors la guérison?

Pour moi, cela prendra toujours un sens particulier selon que l'on soit la personne qui vit la problématique, un proche, ou bien un professionnel de la santé. La guérison prendra toujours une signification toute particulière dont on doit tenir compte.

Au-delà de la complexité, de la symptomatologie, de la comorbidité, de l'âge ou de la durée de la maladie, la guérison doit être une réponse personnelle qui mérite tout notre respect. On ne choisit jamais de développer un trouble alimentaire. Le parcours vers la guérison nécessitera par contre de nombreux choix déchirants et difficiles à prendre. Un lâcher-prise vers l'inconnu, une confiance envers les personnes qui souhaitent nous aider et surtout envers soi-même. Cet amour inconditionnel qui assurera le courage nécessaire pour persévérer et se relever maintes fois. On ne développe jamais un trouble alimentaire sans la présence d’une complexité de raisons, en plus des prédispositions génétiques, familiales et environnementales, les facteurs de risque inhérents à tous problèmes de santé mentale. Cette compréhension est rarement facile, mais nécessaire. Guérir d'un trouble alimentaire ne veut pas dire atteindre une réussite, la perfection ou la beauté, mais plutôt l'amour de soi. Faire la paix avec ce que l'on est et apprendre à s'aimer malgré ses limites, son vécu et la vie imparfaite qui continuera son chemin.

Ces dernières années, j'ai accompagné de nombreuses personnes sur le chemin de la guérison. J'ai vu tout le courage de ces personnes pour vaincre leur gêne et leur honte. Franchir le premier pas est l'étape essentielle. Accepter le soutien thérapeutique lors d'une période difficile ou partager son impuissance devant un proche qui souffre. J'ai croisé comme dans le témoignage: «Je me nomme Carl, et j’ai vécu l’anorexie…» de très belles guérisons. J’ai accompagné de futures mamans qui retrouvaient la santé pour profiter de leur petit bébé tout rose (voir mon article: Anorexie - Boulimie - grossesse et le désir d'avoir un enfant). J'ai rencontré aussi de nouveaux copains amoureux, désirant aider leur conjointe. J'ai vu des photos de mariages, de magnifiques carrières professionnelles, artistiques et sportives.

Ces personnes n’ont pas toujours la chance de venir témoigner de leur parcours, car elles sont passées à autre chose dans leur vie. J'ai eu ce privilège de les accompagner le temps nécessaire pour y arriver. Elles y sont parvenues, car une toute première fois, il y a eu l'espoir qu’il est possible de guérir. Une étincelle nécessaire pour amorcer le processus de guérison. C'est possible d’affronter ses peurs afin de développer une relation saine avec la nourriture, cesser les obsessions face au poids, les préoccupations de l'apparence physique et apprendre à s'aimer et s'accepter.

Je vous souhaite de trouver cette étincelle pour y croire, et la persévérance pour y arriver.

Cet article: Anorexie, boulimie, hyperphagie, ce que signifie pour moi la guérison... dont l’auteure est Nathalie St-Amour a été publié le 13 octobre 2013 sur le site de la Clinique St-Amour
Notez cet article:
8

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mercredi, 22 novembre 2017