Connexion  \/ 


  • SEMAINE DE PREVENTION DES TCA

    Une série de vidéos pour mieux comprendre les troubles alimentaires

  • N'AYEZ PAS PEUR, À LA CLINIQUE ST-AMOUR

    Faire le «premier pas»... c'est un jeu d'enfant !

Twitter icon

Nos Tweets @cliniquestamour

Loading..

Blog - Clinique St-Amour

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Mon souhait...qu’elle réussisse un jour à s’aimer elle-même autant que je l’aime.

Posté par le dans LES HOMMES ET LES TROUBLES ALIMENTAIRES
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 4555
  • 0 commentaires
  • Notifications

couple-anorexie-boulimieBonjour à vous. J'écris cette lettre afin d’exprimer pourquoi j’admire et j’aime tant mon épouse Marie-Josée. J’ai accepté d'écrire sans hésiter, car je trouve toujours très intéressants ces petits exercices qui nous poussent à aller puiser au plus profond de nous-mêmes.

Marie-Josée et moi sommes en couple depuis vingt ans. J’aime beaucoup la relation que nous avons réussi à bâtir et surtout à entretenir à travers toutes ces années. Nous avons une complicité et un amour hors du commun. Nous avons bâti notre couple sur la discussion et l’encouragement de l’autre à s’accomplir dans notre union. Nous avons comme tous les couples eu des hauts et des bas à travers les années, mais les bases de notre relation étant très solides, nous avons réussi à grandir mutuellement à travers ces évènements. Le plus grand défi que nous avons eu à surmonter fut sans aucun doute d’avoir à vivre avec le fait qu’il nous serait presque impossible d’avoir des enfants biologiques. Nous aurions tous les deux voulu une grande famille, mais nous avons appris il y a quelques années que nous ne pourrions avoir d’enfants naturellement. Avec un peu de recul, je crois vraiment que c’est à partir de ce moment que j’ai commencé à admirer le plus Marie-Josée. J’ai alors appris à connaître une autre personne. Sa grande détermination, son positivisme et son refus de baisser les bras nous ont permis de continuer à y croire. Elle a toujours continuer malgré une série d’échecs à faire des projets de famille, à me parler de comment ça serait dans quelques années avec nos enfants. Nous avons grâce à son attitude entrepris des démarches d’adoption et après plusieurs années d’attente, nous sommes les parents d’un magnifique petit garçon depuis un mois maintenant.

Marie-Josée a toujours été celle avec qui je voulais fonder une famille, et je crois que c’est la plus grande marque d’amour et de confiance que je pourrai lui faire dans toute ma vie. Je dois vous dire que depuis un mois, je l’admire encore plus. Elle est une maman merveilleuse. Sa persévérance aura enfin été récompensée. Mais tout au long de ces années d’attente et de frustrations, la force qu’elle me démontrait cachait un problème intérieur qui la détruisait petit à petit. Ce n’est que l’automne dernier qu’elle m’a parlé de ses problèmes de troubles alimentaires. C’est lors d’une rencontre avec elle à la clinique St-Amour que j’ai réalisé vraiment l’ampleur du problème. J’ai alors ressenti une grande culpabilité. Je n’avais rien vu de tous les indices qu’il y avait. J’avais l’impression d’avoir laissé tomber la personne que j’aime le plus, la personne qui m’a écouté, encouragé, appuyé depuis toutes ces années. J’admire tellement son courage et sa force de caractère. Elle fait une tonne d’efforts depuis quelques mois afin de régler ce problème et ainsi être en mesure de mettre toutes ses énergies dans notre projet familial, et je suis convaincu qu’elle va y arriver.

Cet automne, Marie-Josée m’a demandé si je l’aimais encore. Je lui ai répondu que je l’aimais à la folie, et mon souhait le plus cher était qu’elle réussisse un jour à s’aimer elle-même autant que je l’aime. Si avec l’aide des gens de la clinique et ses efforts personnels elle réussit ceci, elle aura une fois de plus toute mon admiration.


- Christian

Notez cet article:
1
Fondée en 1994 par Madame Nathalie St-Amour et Monsieur Christian Desjardins, la Clinique St-Amour est un centre spécialisé dans le traitement des troubles de l'alimentation tels que l'anorexie nerveuse, la boulimie, l'hyperphagie boulimique et tous les autres troubles de l'alimentation non spécifiques.  Nous accueillons des personnes provenant de toutes les régions.  Nous offrons des soins spécialisés avec la possibilité de suivre un traitement en thérapie externe ou d'effectuer un séjour de thérapie avec hébergement.

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité vendredi, 22 septembre 2017