Connexion  \/ 


  • SEMAINE DE PREVENTION DES TCA

    Une série de vidéos pour mieux comprendre les troubles alimentaires

  • N'AYEZ PAS PEUR, À LA CLINIQUE ST-AMOUR

    Faire le «premier pas»... c'est un jeu d'enfant !

Twitter icon

Nos Tweets @cliniquestamour

Loading..

Blog - Clinique St-Amour

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Vous méritez la joie, les rêves et le bonheur.

Posté par le dans Medias - Informations
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 4921
  • 0 commentaires
  • Notifications
Il y a des moments dans la vie où l’on se sent bien loin de la lumière. Vous savez celle dont on nous parle tout le temps, celle au bout du tunnel, qui est toujours là, coûte que coûte.

fille-ecrire-anorexie-boulimieIl y a de cela trois ans, je ne la voyais plus du tout, elle semblait disparue à jamais. Je ne faisais que me diriger dans la pénombre avec la petite flamme qui me restait, sans trop savoir où je mettais les pieds. À ce moment, le trouble alimentaire me submergeait. J’étais prise dans la pire phase, la pire marée que j’avais vécue. Il faut dire que ces troubles alimentaires guidaient ma vie depuis que j’avais environ 8-9 ans. Avec les années, ceux-ci avaient pris de plus en plus de place, jusqu’à me faire oublier qu’il y avait autre chose dans la vie qu’eux. Je sais ce que c’est que de passer ses journées à se torturer devant le miroir ou penser aux calories à ne pas ingurgiter et à celles dont je dois me débarrasser par tous les moyens et à m’énumérer des excuses pour manquer des soupers entre amis et des rencontres familiales.

C’est à ce moment, un pas si beau soir de février il me semble, que j’ai réfléchi à tout ça activement. Il faut dire que cette journée-là, ça n’allait pas du tout. Depuis quelque temps, je me réveillais dans la nuit à cause de spasmes et de frissons accompagnés de sueurs froides. Cette même journée, j’ai eu des palpitations cardiaques et d’assez bizarres maux d’estomac.

J’ai vraiment eu peur.

Dans le noir de ma chambre, j’ai décidé que le lendemain j’appelais à la Clinique St-Amour, comme me l’avait suggéré une bonne amie, parce que je n’en pouvais plus, j’avais besoin d’aide, de support. Le lendemain, le processus s’est enclenché et peu de temps après j’ai pris mon premier rendez-vous.

Tout le monde à la clinique a su me rassurer, me faire sentir à ma place et m’a encouragé à continuer. À un rythme de 2 à 3 fois par semaine, j’ai profité de rendez-vous avec tous ces gens qui ont été d’une importance primordiale à ma vie. Ils m’ont guidé vers cette lumière que je ne voyais plus, pour m’apercevoir que j’existais encore. Pour savoir que mon existence passait par autre chose que la nourriture et l’image de minceur/maigreur.

Après 2 ans, je peux maintenant dire que je me sens guérie. J’ai renoué avec moi-même, avec mes idéaux, mes projets, mes valeurs et ma vision de la vie. Je n’ai jamais été aussi bien et aussi heureuse d’être là, de constater ce que chaque jour peut offrir quand on ouvre nos rideaux à la vie et à ses couleurs. Même si toutes ces années ont été difficiles et que le processus de guérison n’a pas été de tout repos, je ne regrette pas ce qui est arrivé. J’en suis sortie très forte et je suis extrêmement fière du chemin que j’ai parcouru. Celui-ci me fait constater à quel point je suis mieux. Maintenant, je vis ma vie sainement, j’ai une tonne de projets et je m’implique à fond dans ce qui me tient à cœur.

Je voudrais juste terminer en disant à tous ceux qui ne savent pas trop si ça en vaut la peine, de foncer malgré tout ce qui peut vous retenir. Ça en vaut plus que la chandelle. Même si vous n’y croyez pas, même si tout ce que vous voyez c’est du gris, le soleil est là, vos rêves sont toujours là derrière les nuages. VOUS êtes toujours là et vous méritez la joie, les rêves et le bonheur.

Mylène
Notez cet article:
4
Fondée en 1994 par Madame Nathalie St-Amour et Monsieur Christian Desjardins, la Clinique St-Amour est un centre spécialisé dans le traitement des troubles de l'alimentation tels que l'anorexie nerveuse, la boulimie, l'hyperphagie boulimique et tous les autres troubles de l'alimentation non spécifiques.  Nous accueillons des personnes provenant de toutes les régions.  Nous offrons des soins spécialisés avec la possibilité de suivre un traitement en thérapie externe ou d'effectuer un séjour de thérapie avec hébergement.

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité vendredi, 17 novembre 2017