Connexion  \/ 


  • Amorce le programme


    Le programme de la Clinique St-Amour est maintenant disponible partout et tu peux en profiter dès maintenant. Toute ta thérapie au bout des doigts. Dans le confort, chez toi, utilise ton ordinateur, ta tablette mobile et même ton téléphone intelligent lors de tes déplacements.

    Toute l’équipe multidisciplinaire est disponible chaque jour, partout où tu vas!

Twitter icon

Nos Tweets @cliniquestamour

Loading..

 

AUDIO - Écoutez Nathalie St-Amour
en entrevue avec Mathieu
et notre nutritionniste Marie-Michelle Royer.

Entrevue au fm93


 


nathalie-stamour


     Par Nathalie St-Amour
PDG, directrice générale des soins
 


La bigorexie, aussi appelée la dysmorphie musculaire ou anorexie inversée, est un trouble de santé mentale que l'on rencontre plus fréquemment, mais pas exclusivement, chez les hommes et dans la population sportive. Bien que l'incidence semble en augmentation dans notre société et dans d'autres régions du monde, la principale difficulté réside dans le dépistage. En effet, les personnes souffrant de bigorexie vont très rarement consulter. La valorisation actuelle du fitness, de la minceur comme symbole de santé tant chez les hommes que chez les femmes et la présence d'une musculature bien définie, mais dépourvue de tissus adipeux favoriseront dans notre société le développement de cette problématique. Ainsi, les personnes atteintes de bigorexie seront souvent perçues par eux-mêmes et dans l'environnement sportif comme étant les plus performants et en parfaite santé physique. Comme les causes exactes de la bigorexie sont encore mal définies, ces personnes vivent souvent cette détresse isolée ne sachant où consulter. Les professionnels de la santé, les entraineurs et les gens des milieux sportifs doivent être sensibilisés à cette problématique afin d'être en mesure de recommander rapidement ces personnes à des ressources spécialisées.

Hommes - BigorexieDe plus en plus d'hommes sont touchés par les troubles alimentaires.La personne vivant de la bigorexie aura l'impression d'être trop maigre et insuffisamment muscler ce qui créera une insatisfaction intense face à la perception qu'a cette personne de son image corporelle. Cela aura des répercussions dans toutes les sphères de sa vie. La bigorexie viendra affecter négativement l'estime de soi de la personne. Elle influencera sa vie affective en laissant l'impression qu'une modification de son corps est nécessaire à un plus grand pouvoir attractif et de séduction. Au niveau relationnel, la personne vivant de la bigorexie consacrera de plus en plus de temps aux entrainements physiques, aux heures prolongées dans les gyms au détriment d'autres activités de loisirs et de détente. Dans des cas plus avancés, cela peut même être un facteur ayant influencé une rupture amoureuse ou une perte d'emploi. Des répercussions très négatives sur une alimentation restrictive dictée par des règles rigides viendront influencer tous les comportements et conduites alimentaires de l'individu. L'absence de matières grasses, des apports excessifs en protéines, l'ajout de suppléments alimentaires et vitaminiques et parfois mêmes des stéroïdes anabolisants ou autres substances dangereuses peuvent venir grandement affecter la santé physique de l'individu. L'impression de ne plus être en mesure de respecter ses règles rigides et le volume d'entrainements que la personne s'impose peut même apporter de la détresse psychologique chez certaines personnes. Du surentrainement et des blessures sportives sont également fréquents chez ces personnes.

Quoi faire et quand intervenir?


Comme dans les autres troubles alimentaires tels que l'anorexie et la boulimie, il est important pour le professionnel de la santé, l'entraineur et les milieux sportifs d'être au courant des signes et symptômes afin d'effectuer un dépistage précoce et référer ces individus vers des ressources spécialisées. Cette personne sera rencontrée dans un contexte approprié par une personne de confiance afin de la sensibiliser aux difficultés actuelles et les risques associés. L'empathie, la communication et la non-confrontation seront les attitudes privilégiées. L'importance sera mise sur la nécessité d'aller chercher du soutien approprié afin de retrouver un meilleur équilibre physique et mental et aborder les enjeux sous-jacents.

Signes et symptômes

 

  • Sentiment intense chez la personne d'être trop petit ou trop maigre malgré une musculature bien développée.
  • Désir incessant et obsessionnel de modifier son apparence corporelle par l'entrainement physique intense et quotidien.
  • Rituels et règles rigides entourant l'entrainement physique, la prise alimentaire et dans certains cas la prise de suppléments ou autres produits visant un gain de masse musculaire.
  • Sentiment intense de culpabilité si la personne n'arrive pas à faire tous les entrainements physiques qu'elle s'impose.
  • La personne s'adonne quotidiennement et plusieurs heures par jour à l'entrainement au détriment d'autres activités de loisir et de détente.
  • Présence de surentrainement, de fatigue et des blessures sportives liée à l'absence de périodes suffisantes de récupération.
  • Répercussions négatives sur l'estime de soi, sur l'humeur et sur la vie affective et sociale.


Entreprendre le chemin de la guérison


Nous traitons des personnes souffrant de troubles alimentaires depuis plus de 18 ans.  Tous les jours des personnes souffrant d'anorexie, de boulimie, d'hyperphagie et d'autres difficultés alimentaires nous font confiance. Nous savons que la guérison est possible. Nous avons reçu d'innombrables témoignages de personnes que nous avons aidées et qui vivent aujourd'hui une vie normale, équilibrée et qui profitent de cette vie.

Pour plus d'informations sur le traitement des troubles de l'alimentation, ou pour en savoir plus sur notre programme de traitement en séjour intensif avec hébergement, appelez-nous au 1-800-678-9011, ou remplissez le formulaire «Premier pas». Nous serons heureux d'avoir le privilège de vous aider.