Connexion  \/ 


  • Mon petit trésor d’amour, je vais essayer de te dire
    comment j’ai trouvé cela difficile, dur de voir ma fille
    se faire emporter dans la maladie...


    Lire la suite...

    ~ Un père à sa fille
  • VOS FEMMES, VOS FILLES, VOS SŒURS, VOS AMIES…

    Celles que vous aimez, comment les aider?

  • Tout a commencé au milieu de son deuxième secondaire, suite à une grande déception amoureuse. Ce mal a fait son apparition et le verdict est tombé: Trouble alimentaire sous forme d’anorexie. Tout son comportement a changé...

    Lire la suite...
    ~ Ton père
  • 10 conseils destinés aux pères, frères, fils et conjoints :

    Que pouvez-vous faire à l’heure des repas...



  • J’étais hockeyeur et très en forme, plaqueur de l’équipe même. J’avais un large réseau d’amis. Mais, je faisais de plus en plus d’entrainement physique, jusqu’au jour où j’ai perdu tout ce que j’aimais vraiment. Mes amis, les soirées de hockey, les partys ainsi que la pizza du lendemain matin, les petites bières en jouant aux jeux vidéos, et surtout de ne plus m’intéresser aux filles. Ce sont des choses que m’a volées cet état. Je suis sombré dans un problème qu’on appelle l’anorexie...


    ~ Carl


  • Dans les moments où j’abandonnerais tout, lui, il est rempli d’espoir et de persévérance pour deux. Il dit que sa mission est de me rendre heureuse, et il y travaille chaque jour en faisant tout pour me simplifier la vie...

    Lire la suite...
    ~ Caroline
  • Lettre à mon fils...

    Mon petit garçon, il me suffit de prononcer ton nom, poser un regard sur toi, te porter un sourire… qu’une immense fierté m’envahit et submerge mon cœur. Parmi toutes ces choses magnifiques qui puissent exister sur cette terre, jamais rien au monde ne saurait égaler ce bonheur qui vit dans mon intérieur qui me rappelle que tu es et seras toujours mon petit garçon. Pour toi, je veux et voudrai toujours le meilleur.



    ~ Ta maman qui t'aime
  • À mon Amour... Depuis que tu as conquis mon cœur, mon amour pour toi ne cesse de grandir depuis notre rencontre. Je te vois cheminer dans la vie et je suis en admiration devant tant de persévérance de ta part. Malgré les hauts et les bas que nous faisons face ensemble dans nos vies, nous restons toujours unis l’un à l’autre. Je t'aime et je vais toujours t'aimer quoiqu'il nous arrive! Merci d'être dans ma vie, mon petit cœur d'amour.

    Lire la suite...
    ~ Ton Ti-Loup ! XXX

Blog - Clinique St-Amour

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

L’Influence des médias sociaux: Moi, une vedette...

Posté par le dans Medias - Informations
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 5352
  • 0 commentaires
  • Notifications
petite-fille-anorexie-chante.jpgQuand j’étais petite fille, je rêvais d’être une chanteuse, une comédienne et même une mannequin de grands magazines. Mes sœurs, mes cousines et moi aimions organiser des spectacles dans le sous-sol de mes parents et chacune jouait le rôle de sa chanteuse préférée. La mienne, Debby Gibson! Hey oui! Je me revois encore, avec mon micro, ma « coupe champignon », ma jupe beige et mes bas verts lime, quel souvenir! C’était magique! Je pouvais être dans la peau d’une célébrité l’espace d’un moment.

Quelques années plus tard, à l’adolescence, je ne voulais plus seulement jouer à imiter mes vedettes préférées, je désirais leur ressembler. Avoir la même apparence physique. C’est à ce moment que c’est devenu dangereux! Je voulais imiter leurs faits et gestes en espérant leur ressembler. Déjà à cette époque, il était facile (et encore plus aujourd’hui, via l'Internet) de retrouver les méthodes beautés soi-disant miraculeuses de nos vedettes. Ces magazines qui, peu importe notre physique, tentent de nous vendre le rêve. Une paire de fesses en photo, combien de fois retouchées avec inscrit en dessous : Vous rêvez d’avoir ces fesses de rêve, c’est possible! Et là, il ne faudrait plus manger et passer nos journées à faire des squats. Je ne vous cacherai pas l’avoir essayé dans un moment de vulnérabilité et de désespoir. Je n’aimais pas le reflet de la fille qui se trouvait devant le miroir. Je voulais changer d’apparence. Pour moi, la petite fille un peu rondelette et victime de moquerie à l’école, ne représentait pas la beauté de ces modèles de magazine.

Avec le temps et du recul, je suis en mesure de vous en parler aujourd’hui avec beaucoup de regret. Comment ai-je pu croire et essayer des choses pareilles? Un déclic dans ma tête s’est fait il y a environ 1 an, en pleine séance dans une clinique beauté. Vous ne pouvez pas imaginer combien d’argent j’ai dépensé en soins esthétiques pour améliorer certaines parties de mon corps. Des changements? Pas vraiment. Est-ce que j’étais plus heureuse à la fin des traitements? Non! Tout ce qui a changé, c’est mon compte en banque. À la fin de chaque traitement, j’étais déçue. J’avais l’impression de perdre mon temps. Ce temps que j’aurais pu prendre pour m’amuser et profiter des belles choses de la vie. J’ai compris que ce n’est pas en suivant des traitements hors de prix que j’allais être mieux dans ma peau. Mais en changeant la façon de me percevoir et aussi mes pensées face à tout ce qu’on peut nous montrer dans les médias sociaux. On ne pourra jamais ressembler à quelqu’un d’autre que soi-même, car ces filles de rêve dans les magazines n’existent pas!

J’ai lu quelque part « Ce que tu as, beaucoup peuvent l’avoir… ce que tu es, personne ne peut l’être ». Chaque personne est unique et belle à sa manière! Gardez ça à l’esprit et restez vous-même! ☺

Manon
Notez cet article:
2
Fondée en 1994 par Madame Nathalie St-Amour et Monsieur Christian Desjardins, la Clinique St-Amour est un centre spécialisé dans le traitement des troubles de l'alimentation tels que l'anorexie nerveuse, la boulimie, l'hyperphagie boulimique et tous les autres troubles de l'alimentation non spécifiques.  Nous accueillons des personnes provenant de toutes les régions.  Nous offrons des soins spécialisés avec la possibilité de suivre un traitement en thérapie externe ou d'effectuer un séjour de thérapie avec hébergement.

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité dimanche, 19 novembre 2017