Connexion  \/ 


  • SEMAINE DE PREVENTION DES TCA

    Une série de vidéos pour mieux comprendre les troubles alimentaires

  • N'AYEZ PAS PEUR, À LA CLINIQUE ST-AMOUR

    Faire le «premier pas»... c'est un jeu d'enfant !

Twitter icon

Nos Tweets @cliniquestamour

Loading..

balance-pommesPour la plupart des gens, l'anorexie est extrêmement difficile à comprendre.  Sachez que ce n'est pas un régime qui est allé trop loin ou un jeu pour attirer l'attention des amis ou un membre de la famille. L'anorexie est un problème psychiatrique grave du même ordre que la dépression ou qu'un trouble d'anxiété.  L'anorexie, c'est tout d'abord s'imposer un jeûne alimentaire sévère, une famine rigide et dangereuse, et dont on peut mourir. Les personnes qui développent un problème d'anorexie n'arriveront plus à mettre un terme à leurs comportements alimentaires restrictifs et elles auront besoin d'aide pour revenir à une situation et une alimentation normale.
L'anorexie nerveuse implique une diète alimentaire restrictive qui engendre un impact important sur la santé physique et biologique ainsi que sur l'attitude et les comportements de la personne qui en est atteinte. Cette maladie affecte travail, étude, vie familiale, santé, amitiés, et tout compte fait toutes les sphères de la vie. Puisque suivre une diète est un élément majeur de l'anorexie, un grand nombre des symptômes les plus communs et apparents entoureront la nourriture et les régimes amaigrissants.  C'est pourquoi on retrouve aussi plus de femmes que d'hommes dans cette problématique, même si les pressions sociales sur l'apparence physique chez les hommes ont tendance à accentuer l'apparition de l'anorexie chez ceux-ci dans les dernières années. Une perte de poids rapide et de plus de 15% du poids corporel minimum normal est un des critères les plus importants de l'anorexie nerveuse. Pourtant, la personne se plaindra constamment qu'elle se sent «grosse», même si cela est loin de la réalité. Elle sera obsédée par son poids et son apparence physique.  La nourriture et le poids seront des obsessions constantes. Se peser sur la balance de façon quotidienne à en venir même de façon obsessionnelle fait souvent partie du quotidien. La préoccupation entourant le calcul des calories est fréquente, de même que les obsessions envers la nutrition, les nutriments, la cuisine, l'exercice physique, etc. Elle pourra souvent se satisfaire de faire manger les autres ou de cuisiner pour eux. La nourriture sera souvent son sujet de discussion privilégié.

anorexie-fille-symptomesUne personne qui souffre d'anorexie a faim, même si elle le nie. Mais les affrontements sur ce sujet seront vains et augmenteront le problème de même que la résistance au changement.

Des rituels entourant la prise des repas tels que couper les aliments en minuscules morceaux, manger seulement un aliment à la fois, ou boire beaucoup d'eau à la place du repas sont parfois présent. Comme les personnes qui souffrent d'anorexie ont faim, des épisodes de crises de boulimie peuvent également se produire, tout simplement en raison d'une perte de contrôle, car lorsqu'elles ont fini par céder et manger, il devient parfois très difficile de s'arrêter.

anorexie-familleL'exercice physique peut aussi devenir obsessif et causer de graves répercussions sur la santé physique. L'arrêt des menstruations, appelé aménorrhée, est fréquent et souvent provoqué par une combinaison d'exercices physiques extrêmes et de privation alimentaire sévère. Le «lanugo», fins poils apparaissant sur la surface du corps, surtout aux bras et aux jambes, serait probablement une protection du corps pour se garder au chaud étant donné la perte des tissus adipeux (gras qui protège le corps contre le froid). Malgré l'apparition du lanugo, cela n'empêchera pas la plupart des personnes de perdre une énorme quantité de cheveux, que des membres de la famille retrouveront parfois dans la douche, sur une brosse à cheveux ou dans la poubelle de la salle de bain.
L'énergie débordante que peut ressentir une personne qui souffre d'anorexie est souvent due à l'énergie «de la dernière chance» ou l'énergie du «dernier effort du mode de survie du corps». Sur le plan psychologique, cette énergie cache la plupart du temps une tristesse, si ce n'est une dépression profonde. La mémoire et la concentration sont aussi très affectées par les carences nutritionnelles qui finissent par avoir un impact sur le bon fonctionnement du cerveau. La personne aura donc beaucoup de difficulté à prendre des décisions justes et éclairées et il est important de comprendre qu'à ce stade, cela ne dépendra plus de sa volonté.

Si vous connaissez quelqu'un qui souffre d'anorexie, vous devez les encourager et les aider à obtenir de l'aide.